Comme indiqué dans l'article du Journal du Bugey ci dessus , à notre grande surprise la plongée préparée depuis plusieurs semaines ne se déroulerait pas comme prévu. En effet une couche de glace pas suffisament épaisse pour marcher sur le plan d'eau mais bien trop solide pour être brisé par des plongeurs par le dessous, nous a contraint à modifier notre planification. La solution retenue pour effectuer cette plongée aura été de fixer une ligne de vie que le plongeur suivra pour revenir vers la rive, à l'endroit exact ou un premier trou a été creusé. Cette immersion sous l'autorité de l'association UPRA avait pour but d'identifier et de denombrer la faune présente, hélas en ce mois de Février particulièrement froid, pas une écaille de poisson et pas plus de moustache de silure sur la grosse demi heure de plongée. Quelques limnées accrochés au roseaux  se sont laissé photographier, mais nous aurons l'occasion de refaire prochainement cette plongée pour cette fois ci explorer un peu plus profondemment le plan d'eau.